OBERBRUCK (Haut-Rhin)

logo du site
  • OBERBRUCK (Haut-Rhin)

Accueil du site > Services > Transistop

Transistop

C’est quoi, ce dessin à côté ?
C’est quoi, ces panneaux qui apparaissent dans la rue ?
C’était pas là avant !
C’est quoi, ce nouveau machin que je ne connais pas et que je ne comprends pas ?

Bon allez, je vous le dis : le Transistop, c’est seulement des nouveaux auto-stoppeurs en plus. Ce n’est pas bien méchant (normalement...). Et puis, il est joli le dessin, non ?
Depuis la rentrée 2014, une nouvelle association existe dans la vallée : Vallée de la Doller en Transition (VDT). Comme cela, ça paraît barbare, mais en fait, pas trop.
À notre époque où le climat se dérègle (si, si, quand même un peu !), où les gens sont plus individualistes (paraît-il), où il y a plus de gens en difficulté, enfin tout fiche le camp, VDT apporte des idées pour, à sa mesure, Par exemple : des jardins partagés, un SEL – système d’échange local, une épicerie solidaire, ou encore... le Transistop ! Pas vraiment du covoiturage, mais plutôt de l’auto-stop amélioré, organisé.

Mais alors, comment ça marche ? Tout d’abord, les gens peuvent s’inscrire : sur Internet http://eutopic.net/transistopcontactdoller.transistop@laposte.net ou en mairie.
On laisse nom, adresse et téléphone, on indique si on oit une carte : voiture d’un côté, pouce de l’autre.
Que l’on roule ou lève le pouce, on affiche sa carte : derrière le pare-brise ou à la main. Et les panneaux dans la rue, alors ? Simplement des endroits sécurisés où l’on peut pratiquer le stop et arrêter sa voiture en toute tranquillité, bien sur le côté.
« Mais pourquoi tout cela ? », me direz-vous ? « Le stop existait déjà avant ! » C’est vrai... Mais parfois en roulant, on se dit : « Ouh celui-là, il a l’air louche ! Il me fait peur ! Je ne le prends pas. Et puis, je n’ai pas envie de m’embêter avec quelqu’un. » Et quand on lève le pouce au bord de la route : « Est-ce que celui qui me prendra sera correct ? » Si les gens sont inscrits quelque part, on sait qu’on peut les retrouver, c’est plus rassurant. Et puis, avec les petits dessins et les panneaux, cela devient plus rigolo, on peut s’habituer au stop ! Peut-être aussi, on se fera de vrais nouveaux amis... ou commencera un vrai covoiturage.
Alors, n’hésitez plus ! Inscrivez-vous, et ne craignez pas de vous arrêter au panneau Transistop !
Des gens qui roulent ensemble, c’est moins de circulation, moins de pollution, et plein d’occasion de faire des rencontres !

Guillaume BEHRA



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF